Latests

Gabriel Attal seul face aux députés : ce qu’il faut retenir de cette séance inédite à l’Assemblée



Il voulait recréer un « moment politique fort », a précisé son entourage. Gabriel Attal s’est essayé à un nouvel exercice ce mercredi 3 avril 2024 : devant les députés à l’Assemblée, il était le seul interlocuteur à répondre aux fameuses « questions au gouvernement » , devenues les « questions au Premier ministre » sur les écrans de l’Assemblée. Jusqu’ici, l’exercice était partagé entre les membres du gouvernement présents à ses côtés sur les bancs.

Un face-à-face inédit de 45 minutes qui a commencé par une question de la députée Les Républicains (LR) Virginie Duby-Muller, sur l’avenir d’Atos, « fleuron français en perdition » , lui demandant quelle était la stratégie de l’État. Même position qu’Élisabeth Borne, a déclaré Gabriel Attal, qui a reconnu l’importance du sujet et… renvoyé vers son ministre de l’Économie Bruno Le Maire, « particulièrement mobilisé » sur ce dossier.

Tensions sur le sujet des groupes de niveaux au collège

Dans l’hémicycle un peu plus rempli que d’habitude, peut-être lié à la curiosité des élus face à ce nouvel exercice, l’ambiance s’est tendue lorsque Sébastien Chenu, député RN du Nord, a accusé le gouvernement des « faire les poches des classes populaires et des classes moyennes » pour renflouer les comptes publics. « C’est toujours surprenant de vous entendre parler de responsabilité budgétaire, vous qui n’avez que le mot dépenses à la bouche », a contre-attaqué le Premier ministre. Il a ensuite une nouvelle fois renvoyé dos à dos le RN et La France insoumise (LFI), provoquant des huées dans l’hémicycle.

Les huées sont devenues plus vives encore quand le sujet des groupes de niveaux au collège a été abordé par la députée Renaissance Virginie Lanlo, qui demandait une « souplesse » d’organisation pour les chefs d’établissement entre groupes de niveaux et classe entière.

Gabriel Attal a défendu sa mesure controversée : « Qu’est-ce qui se passe aujourd’hui ? Vous avez un tri par l’échec scolaire. C’est ça qui se passe dans nos établissements scolaires et ça n’a pas l’air de vous déranger », a-t-il attaqué. « Nous voulons accompagner davantage ceux qui sont le plus en difficulté », a-t-il poursuivi, rappelant aussi les 2 300 postes supplémentaires destinés à encadrer ces groupes de niveaux.

Gabriel Attal n’a pas fermé la porte à un retour en classe entière pour évaluer les progrès réalisés par les élèves. « L’objectif, c’est bien que les élèves puissent changer de groupe. […] Cette souplesse que vous appelez de vos vœux, elle a été donnée », a-t-il répondu à la députée.

Lire aussi : Groupes de niveau : pourquoi le dispositif au collège sera finalement assoupli ?

« Très peu de réponses de fond »

Avant de s’adresser aux députés de La France insoumise, la voix alors couverte par les invectives : « Ce n’est pas la peine d’essayer de hurler pour m’empêcher de parler, ça ne marche pas avec moi. Donc économisez plutôt votre voix pour aller crier ailleurs. Ici, ça n’aura pas d’impact sur mon expression », a-t-il conclu.

Gabriel Attal s’est enfin livré à une passe d’armes avec le député LFI Adrien Quatennens, de retour sur le devant de la scène politique après sa condamnation pour violences conjugales, sur le sujet du chômage. Le Premier ministre a défendu la hausse du taux d’emploi depuis le début du premier mandat d’Emmanuel Macron. « Foutez donc la paix aux plus démunis et rendez l’argent que vous avez donné sans résultat à vos amis, les riches et les grandes entreprises », a fustigé le député.

L’échange s’est conclu après un peu plus de 45 minutes d’échanges entre Gabriel Attal et les députés. À la sortie de l’hémicycle, Cyrielle Chatelain, présidente du groupe écologiste à l’Assemblée nationale et députée de l’Isère, a regretté auprès de nos confrères de LCP « des réponses de forme, et très peu de réponses de fond ». Les séances de questions au Premier ministre doivent se poursuivre quatre mercredis, jusqu’à fin mai.


Related Articles

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Back to top button

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker